KUNDENSTIMMEN

Pascal Renoir
MTB

Chose promise... Après mes commentaires sur vos poignées Spirgrips utilisées lors d'une première sortie de 80 km, je me permets de vous (re)donner mon ressenti maintenant que j'ai effectué plus de mille kilomètres en leur compagnie. Bien entendu, il s'agit de mon avis personnel qui n'engage que moi.
Tout d'abord, leur utilisation sur ce plus long terme m'a permis de peaufiner leur réglage à ma convenance, qu'il s'agisse de leur écartement (pour un meilleur équilibre) ou de leur inclinaison (pour un meilleur confort). Pas grand chose par rapport aux premiers réglages, mais un cycliste averti sait très bien que sur un vélo, quelques millimètres en plus ou en moins ont une incidence sur la position et son confort.... ou son inconfort !
Concernant leur "toucher", je suis toujours bluffé par leur capacité à "lisser" les aspérités de la route : c'est très agréable et reposant pour les mains et les poignets. Je suppose que cela est dû au matériau composite dont les Spirgrips sont constituées ? 
En plus de proposer une alternative aux prises "classiques" sur le cintre, elles sont d'une réelle efficacité face aux bourrasques : sans vouloir concurrencer un triathlète, on a une position plus aérodynamique qui atténue la prise au vent.
Pour résumer, je peux dire que toutes distances et et tous reliefs confondus, je passe les quatre cinquièmes de mes sorties "cramponné" à mes Spirgrips. Les situations dans lesquelles je remets les mains au cintre sont celles-ci :
-quand le relief impose de se mettre en danseuse,
-quand le freinage nécessite une vigilance accrue (fortes descentes ou agglomérations)
-lorsqu'un vent latéral souffle par bourrasque, mon vélo (malgré des jantes basses) y étant assez sensible.
Bien sûr, les inconditionnels du "tout léger" renâcleront par rapport au "poids" de cet accessoire supplémentaire, mais franchement, les avantages procurés par ces poignées font bien vite oublier les quelques dizaines de grammes supplémentaires. C'est vrai que le commerce propose de nombreux gadgets plus ou moins utiles dont on peut (ou pas...) affubler nos vélos, mais concernant les Spirgrips, c'est toute la différence entre un bien d'équipement et un bien de consommation. 
En tous cas, je les ai, je les utilise... et je les garde !

Vertrieb durch