TEMOIGNAGE

François Xavier Plaçais

Avec les SPIRGRIPS c’est la première fois en 10 ans que j’arrive à tenir une position pendant plus de 10-15 minutes sans bouger mes mains du cintre. Lors du premier test je ne me suis rendu compte de rien, c’est une fois arrivé
 en haut du col que je me suis rendu compte que je n’avais pas bougé de position durant toute l’ascension et que surtout je n’avais plus d’endormissement dans mes doigts ce qui m’handicape énormément lors des premiers freinages en descente. De ce confort anatomique découle une réduction de la fatigue nerveuse et une plus grande lucidité dans les enchaînements techniques ou délicats. Le réflexe de saisir les cocottes en cas de freinage d’urgence se fait aussi bien que si on avait les mains sur le dessus du cintre, je trouve cela même plus rapide tant la fatigue nerveuse diminue.

Distribution gérée par Skopre